Le Liban redoute ses conséquences et le monde le condamne : le discours enflammé de Mahmoud Ahmadinedjad à Bent Jbeïl, capitale de la Résistance

Le plus important à relever, dans le discours de Mahmoud Ahmadinedjad à Bent Jbeïl, est son invitation à Israël à “se rendre”. Car, selon le président iranien, l’Etat hébreu n’a plus aucun espoir face à la puissance de la résistance. Ahmadinedjad, qui a quitté Bent Jbeïl pour se rendre à Cana, est confiant. Il affirme que la victoire du bien de l’islam et de l’Iran sur le mal israélien est proche. Il a conseillé aux Israéliens de quitter le pays et de rentrer chez eux, car l’Etat hébreu n’a plus d’espoir et sa chute est imminente, tout comme le retour de l’imam Al-Mahdi, petit-fils du Prophète, qui répandra la justice sur la Terre, aidé en cela par Jésus Christ ! Ahmadinedjad a salué la population du Sud, « qui a su patienter, résister et vaincre toutes les flottes, tous les avions et les chars qui se sont abattus sur elle ». Et d’ajouter que « grâce à cette patience, la Résistance vaincra encore les forces du mal et précipitera la chute et la disparition d’Israël ». Il convient ici de souligner que le public chiite du Hezbollah, massé en nombre à Bent Jbeïl, et surexcité, a sifflé à deux reprises le président iranien : la première fois quand il a remercié le Premier ministre Saad Hariri ; la seconde quand il a évoqué le retour de Jésus. Les propos d’Ahmadinedjad ont été condamnés, notamment par la France. Notons que le président iranien avait reçu, ce matin, un doctorat honorifique en sciences politiques de l’Université libanaise, lors d’une cérémonie qui l’a ému, tout comme il a été ému hier lors du discours de Hassan Nasrallah. Mediarabe.info © . .

Lire l’article complet sur MediArabe.info

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.