Au Liban, le Hezbollah fragilisé après ses prises de position sur la contestation

Accusé de corruption et d’autoritarisme, le puissant parti chiite a voulu réagir. Hassan Nasrallah a pris la parole, vendredi, pour saluer l’engagement des manifestants mais certains Libanais sont lassés des discours politiques sans résultats.
Accusé de corruption et d’autoritarisme par les manifestants, le parti chiite a changé de discours. La semaine dernière, Hassan Nasrallah avait insinué que le mouvement de contestation était manipulé pour servir des agendas politiques régionaux et internationaux.
De nombreux manifestants, même chiites, reprochent au Hezbollah d’abuser de son pouvoir économique. Alors, face aux critiques de la population libanaise, Hassan Nasrallah s’en tient à sa stratégie : se montrer compréhensif, tout en brandissant la menace du chaos.

Lire l’article complet sur https://www.france24.com

Share This
462 4 Nov 4, 2019

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.