Le Parlement libyen vote la rupture des relations avec la Turquie

Le Parlement libyen, installé à Benghazi, rompt ses relations avec la Turquie, lors d’une session convoquée en urgence samedi 4 janvier à Benghazi.
Les organisations internationales s’inquiètent, de la situation en Libye, où la Turquie veut envoyer des troupes, en soutien au Gouvernement d’union nationale. Le GNA est confronté, depuis le mois d’avril, à une offensive des troupes du maréchal Khalifa Haftar, l’homme fort de l’Est libyen, en direction de la capitale, Tripoli. Alors que les députés turcs ont validé une motion jeudi, pour permettre le déploiement de soldats sur le sol libyen,l’Union africaine et les Nations unies mettent en garde contre les conséquences d’une telle opération. Dans le même temps, en Libye, le camp de Haftar réagit lui aussi.
Publié le 04-01-2020 Modifié le 04-01-2020 à 18:43

Lire l’article complet sur RFI

Share This
387 0 Jan 4, 2020

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.