Un think tank contraint d’annuler un débat avec Tariq Ramadan à Paris

Malgré sa mise en examen pour viol, Tariq Ramadan était l’un des invités d’honneur du think tank The KitSon, à l’occasion d’un dîner-débat organisé à Paris, le 11 février prochain. Face à la polémique, les organisateurs de l’évènement ont jeté l’éponge.
Le débat n’aura pas survécu à la polémique. 24 heures après avoir envoyé les invitations pour un dîner-débat animé par Tariq Ramadan, à Paris le 11 février prochain, le think tank The KitSon a été contraint de renoncer. “On m’a demandé d’annuler cet évènement, ce que je regrette amèrement”, annonce ce vendredi à Capital Elisa Kitson, la fondatrice du cercle de réflexion qui convie périodiquement journalistes, intellectuels et décideurs internationaux à des débats géopolitiques à Paris. Qui est à l’origine de cette “demande” ? Mystère… L’ex-correspondante du Daily Telegraph à Paris refuse de le préciser.
En revanche, la raison de ce revirement “subi” ne fait pas l’ombre d’un doute. Elle tient à l’invitation au débat de Tariq Ramadan, mis en examen pour deux viols, qui devait s’exprimer lors de cette conférence sur la place de l’islam en Europe à l’horizon 2040. Choqués, certains invités dont l’essayiste Céline Pina, ont dénoncé sa présence sur les réseaux sociaux.
Publié le 03/01/2020 à 10h34 Mis à jour le 03/01/2020 à 16h23

Lire l’article complet sur https://www.capital.fr

Share This
217 3 Jan 4, 2020

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.