Terrorisme en France : ouverture du procès de “la filière de Sevran”

Cela pourrait s’appeler le procès des fantômes du jihad: la cour d’assises spéciale de Paris juge à partir de lundi 24 personnes, dont la plupart sont parties en 2014-2015 en Irak ou en Syrie et y sont mortes au nom du “califat”.
Jan 6, 2020

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.