L’Iran se tire une balle dans le pied

Vient un moment où nier l’évidence devient impossible. Hier, l’Iran a fini par reconnaître qu’un de ses missiles a malencontreusement frappé le Boeing en partance pour Kiev.
Une terrible bourde militaire a provoqué la mort des 176 passagers, originaires d’Ukraine, de Suède, du Royaume Uni et du Canada. Autant de pays en deuil, et bien décidés à ne pas se laisser enfumer par des théories fantaisistes.
Le président Rohani admet « une erreur impardonnable ». Son ministre des Affaires étrangères présente « excuses, condoléances et regrets ». L’un et l’autre se couvrent la tête de cendres. Comme ce commandant des Gardiens de la Révolution qui revendique « la responsabilité totale » de la tragédie. Un de ses soldats a ouvert le feu, dans la panique et sans ordre du gouvernement.
Par Gilles DEBERNARDI – 06:05 | mis à jour à 21:35

Lire l’article complet sur https://www.ledauphine.com

Share This
869 9 Jan 12, 2020

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.