FRANCE – Face au coronavirus, le dispositif à géométrie variable du gouvernement suscite des interrogations

Pour freiner l’épidémie de Covid-19 en France, le gouvernement a annulé samedi les grands rassemblements. Mais d’autres lieux très fréquentés n’ont pas été visés par les mesures.
La question n’est plus de savoir si le nouveau coronavirus va se propager à l’ensemble du territoire français, mais quand. Avec 130 cas diagnostiqués de Covid-19, et des clusters – cas groupés – identifiés dans plusieurs régions, le pays pourrait franchir le seuil de l’épidémie dans les tout prochains jours.
Dans ce contexte, le gouvernement a changé son fusil d’épaule le week-end du 29 février et du 1er mars, en mettant fin aux « quatorzaines » imposées aux personnes de retour d’une zone à risque et en adoptant des mesures plus globales, comme l’annulation des grands rassemblements.
« C’est l’évolution de la doctrine : on est plus aujourd’hui dans une logique de freiner la diffusion du virus », a expliqué Jérôme Salomon, directeur général de la santé, lors d’une conférence de presse, dimanche 1er mars. Puisque des cas ont été identifiés dans douze régions, « il n’y a plus beaucoup de sens à différencier les zones où il circule », a-t-il justifié, même si des mesures spécifiques s’appliquent dans les trois zones les plus touchées, l’Oise, la Haute-Savoie et Paris.
Publié aujourd’hui à 05h45, mis à jour à 15h00

Lire l’article complet sur https://www.lemonde.fr

Share This
362 4 Mar 2, 2020

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.