En Israël, l’inconscience tragique des ultra-orthodoxes face au Covid-19

Coupés du monde non religieux, attachés au maintien des prières collégiales, les ultra-orthodoxes sont les plus touchés aujourd’hui par la maladie. Le ministre de la Santé lui-même vient d’être diagnostiqué.
Les chiffres inquiètent les autorités israéliennes. Alors que la majorité des villes à tendance laïque comme Haïfa, Rishon Letzion ou Beer-Sheva comptent environ 100 cas recensés de Covid-19, la ville orthodoxe de Bnei Brak, dans la banlieue de Tel-Aviv, neuvième du pays avec 200 000 habitants, est devenue la deuxième la plus touchée avec 900 cas recensés. Selon le réseau de santé Maccabi, le chiffre réel d’habitants touchés à Bnei Brak serait même de 38 %.
Yaakov Litzman, le ministre de la Santé, du parti religieux Agoudat Israël, et son épouse Chava, ont eux-mêmes été testés positifs au coronavirus. L’annonce faite par son bureau dans la nuit du mercredi 1er au jeudi 2 avril a forcé le Premier ministre Benyamin Nétanyahou à retourner en confinement, comme toutes les personnes ayant croisé le ministre ces dernières semaines.
Par Céline Lussato Publié le 03 avril 2020 à 07h00

Lire l’article complet sur https://www.nouvelobs.com

Share This
295 8 Apr 3, 2020

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.