Construction: réactions étrangères

Les Etats-Unis ont ouvert la route des contestations en se déclarant profondément attristés par le développement des quartiers juifs situés dans la zone libérée à la suite de la guerre des Six Jours. Dès vendredi, le porte-parole du département d’Etat, Philip Caroli, a réuni une conférence de presse et a déclaré aux journalistes: «Nous sommes déçus que la construction s’oppose à nos efforts destinés à ressusciter les pourparlers entre Israël et les « Palestiniens ».» Une réaction américaine semble modérer cette position. Le président de la sous-commission pour le Moyen-Orient, Jacky Ackermann, s’est déclaré favorable à la construction israélienne à Jérusalem. Les Russes ont suivi, en demandant à Israël de reconsidérer les autorisations de construire accordées aux projets suspendus depuis 10 mois. Le ministre russe des Affaires étrangères a publié sur son site internet: «Les projets de constructions israéliens sont considérés en Russie comme tristes et préoccupants… Il importe pour la Russie que les parties ne s’adonnent pas à des démarches unilatérales qui auront des répercussions sur la construction en Judée-Samarie.» La France est entrée dans la danse, et le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Bernard Valéro, a déclaré que la France s’attendait à ce qu’Israël réfléchisse encore une fois à sa démarche: «Cette décision porte atteinte à l’opportunité et la France en est profondément contrariée.» Il soutient que les ministres des Affaires étrangères de la France et de l’Espagne insistent pour qu’Israël ne construise ni en Judée-Samarie, ni à Jérusalem-Est. Le Fatah a profité de l’occasion pour exiger des Etats-Unis et de l’Union Européenne d’augmenter la pression anti-israélienne et de tenir Israël pour responsable de l’interruption des pourparlers. L’opinion israélienne est quant à elle choquée par l’ingérence internationale dans les affaires intérieures d’Israël, d’autant plus que les quartiers de Pisgat Zéev et de Ramot sont considérés comme israéliens par l’ensemble de l’éventail de la politique du pays.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.