Des sanctions pourraient viser des alliés non-chiites du Hezbollah, selon l’ambassadrice US au Liban(26/6/2020)

Le parti chiite “empêche toute solution économique” pour le pays, affirme Dorothy Shea.
L’ambassadrice des États-Unis au Liban, Dorothy Shea, a déclaré vendredi que des soutiens non-chiites du Hezbollah, considéré par Washington comme une organisation terroriste et allié du Courant patriotique libre dirigé par Gebran Bassil, pourraient être visés par des sanctions.
Elle a également estimé que le parti chiite “empêche toute solution économique” pour le Liban, qui traverse sa plus grave crise économique et financière, et que son leader Hassan Nasrallah menaçait la stabilité du pays.
“Des sanctions pourraient viser des alliés et des soutiens du Hezbollah issus d’autres communautés”, a déclaré Mme Shea dans une interview accordée à la chaîne panarabe al-Hadath, avant de s’en prendre au parti pro-iranien. “Nous sommes profondément préoccupés par le Hezbollah, un État dans État qui a coûté des milliards de dollars au Liban et épuisé les ressources du pays”, a-t-elle souligné.

Lire l’article complet sur https://www.lorientlejour.com

Share This
658 7 Jun 27, 2020

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.