La Corée du Sud exige que l’Iran relâche “rapidement” un pétrolier saisi dans le Golfe

La Corée du Sud réclame la libération d’un pétrolier saisi par l’Iran, alors que les Gardiens de la révolution, l’armée idéologique de la République islamique, l’accusent d’avoir violé “les lois sur l’environnement marin”.
Nouvelles péripéties dans les eaux du Golfe. Suite à la saisie par l’Iran d’un pétrolier battant pavillon sud-coréen, Séoul a exigé que Téhéran relâche “rapidement” le bateau. Dans un communiqué, le ministère sud-coréen des Affaires étrangères a indiqué “qu’il exigeait que le navire soit relâché rapidement” et a ajouté qu’il avait eu confirmation que l’équipage du navire était sain et sauf. La Corée du Sud a envoyé une unité navale anti-piraterie dans le Golfe, a indiqué le ministère de la Défense. Le ministère “a dépêché immédiatement le Cheonghae dans les eaux proches du détroit d’Ormuz après avoir reçu un rapport sur la saisie de notre navire commercial par l’Iran”, indique le communiqué du ministère.
Les Gardiens de la révolution, l’armée idéologique de la République islamique d’Iran, ont annoncé lundi avoir saisi le pétrolier dans les eaux du Golfe, l’accusant d’avoir violé “les lois sur l’environnement marin”. Cet arraisonnement intervient dans un contexte de tensions grandissantes dans le Golfe entre Téhéran et Washington. Sepahnews, le site officiel des Gardiens, a précisé que les membres de l’équipage, de nationalités sud-coréenne, indonésienne, vietnamienne et du Myanmar, avaient été arrêtés.

Lire l’article complet sur https://www.capital.fr

Share This
168 9 Jan 4, 2021

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.