Turquie: les Européens prêts à la normalisation, pas à «passer l’éponge»

En mission diplomatique dans l’Union européenne à partir de jeudi, la diplomatie turque espère apaiser les relations devenues houleuses avec les Vingt-Sept.
Échaudés par les revirements du président turc M.Erdogan, les Européens vont poser leurs conditions jeudi 21 janvier à son émissaire Mevlüt Cavusoglu pour une normalisation des relations avec la Turquie et lui signifier leur refus de passer l’éponge sur les actions «agressives» d’Ankara. Le ministre des Affaires étrangères turc rencontrera jeudi après-midi à Bruxelles le chef de la diplomatie européenne, l’Espagnol Josep Borrell. Il sera reçu vendredi par le président du Conseil européen, le Belge Charles Michel et par le secrétaire général de l’Otan, le Norvégien Jens Stoltenberg.
Les Européens ont pris note de la volonté du président turc d’apaiser les relations devenues houleuses avec l’UE. Mais ils se méfient des «déclarations d’intentions» et veulent «des faits et des actions concrètes», a déclaré lundi Peter Stano, le porte-parole de Josep Borrell. «Nous espérons tous que les mots du président turc soient rapidement transformés en actes concrets et durables qui prouvent sa réelle bonne volonté vis-à-vis de l’UE», a déclaré à l’Agence France Presse le chef de la diplomatie du Luxembourg Jean Asselborn. Mais «personne n’a l’intention de passer l’éponge», a-t-il averti. «L’UE reste déterminée à défendre ses intérêts et ceux de ses États membres ainsi qu’à préserver la stabilité régionale», a-t-il assuré.
Publié le 21 janvier 2021

Lire l’article complet sur https://www.lefigaro.fr

Share This
156 9 Jan 21, 2021

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.