Michal Warber, la soldate polonaise de Tsahal

Il y a en Israël environ 5.000 soldats que l’on appelle « bodedim » (« esseulés ») puisqu’ils sont montés en Israël sans leur famille. Michal Warber est de ceux-là avec cette particularité qu’elle est la seule soldate qui est monté de Pologne sans sa famille et qui sert actuellement dans Tsahal. Agée de 19 ans à peine, elle a laissé toue sa famille à Varsovie il y a huit mois pour monter en Israël. Elle la première chose qu’elle ait faite, s’est de s’enrôler dans l’armée ! Ses parents étaient déjà montés en Israël en 1981, mais étaient retournés vivre en Pologne lorsqu’elle avait 12 ans. Mais elle s’est toujours jurée « de retourner un jour faire sa vie en Israël ». Sa démarche a d’ailleurs été très bien accueillie par sa famille. Depuis son enrôlement, et grâce à Tsvika Lévy, responsables des « soldats sans famille » au sein du mouvement des Kibboutzim, Michal a été « adoptée » par une famille du Kibboutz Barkaï, situé près de Wadi Ara. « C’est vrai, j’ai parfois la nostalgie de mes parents » reconnaît-elle, « mais je me suis fait plein d’amis à l’armée et au Kibboutz ». La communauté juive polonaise, jadis prestigieuse, ne compte plus aujourd’hui que quelque 2000 âmes. « Mais à part une amie qui pense éventuellement venir en Israël, la plupart des jeunes juifs polonais ne sont pas sionistes », confie Michal.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.