Alexeï Navalny, le miraculé revenu au centre du jeu pour défier Poutine

Auréolé par son retour inespéré à la vie, l’opposant voit son nom reconnu sur la scène internationale.
Deux images fortes. Le 17 janvier, Alexeï Navalny est interpellé à l’aéroport moscovite de Cheremetyevo, après cinq mois passés en Allemagne, et incarcéré. Bousculades, nuées de smartphones et l’opposant embrassant son épouse, Ioulia, avant d’être emmené. Les portes de la prison de Matrosskaya Tichina (le silence du matelot) se sont refermées sur lui, peut-être pour longtemps. Deuxième image, le 23 janvier, des dizaines de milliers de personnes défilent dans les rues d’une centaine de villes de Russie, un phénomène rare à cette échelle. Ce jour-là, Navalny n’est pas présent, et pour cause. Les manifestants réclament sa libération. Ils scandent aussi le slogan qui l’a fait connaître en tant que champion de la lutte contre la corruption – «Poutine, voleur».
Publié le 27 janvier 2021

Lire l’article complet sur https://www.lefigaro.fr

Share This
228 9 Jan 28, 2021

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.