Condamné à 9 ans de prison, un anthropologue s’évade d’Iran

En novembre, le chercheur anglo-iranien Kameel Ahmady a été jugé coupable par le régime iranien de coopération avec l’ennemi. Il raconte au Guardian sa fuite à travers les montagnes à la frontière avec l’Irak.
Né dans la ville de Naghadeh, au nord-ouest de l’Iran, Kameel Ahmady, qui vivait au Royaume-Uni depuis ses 18 ans, était revenu dans son pays en 2010 pour s’occuper de son père âgé. Arrêté une première fois en 2019 au retour d’une conférence des Nations unies en tant qu’expert des mutilations génitales féminines et du mariage d’enfants, il est alors accusé d’avoir “tenté d’obtenir des changements socioculturels dans la République islamique en faisant du lobbying pour relever l’âge du mariage des enfants, en promouvant l’homosexualité et en maintenant le contact avec les puissances étrangères”.
Publié le 03/02/2021

Lire l’article complet sur https://www.courrierinternational.com

Share This
172 7 Feb 4, 2021

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.