L’Iran utilisera ses “supplétifs” pour accroître la pression sur Biden, affirme Israël

Selon le renseignement militaire israélien, le Hezbollah pourrait chercher à faire monter la pression à la frontière libano-israélienne avec des frappes contre des drones israéliens ou via des accrochages, pour rééquilibrer le rapport de force et sans chercher à provoquer une guerre.
L’Iran entend recourir à ses “supplétifs” au Moyen-Orient, voire même planifier des attaques contre des “cibles occidentales”, afin de se présenter en position de force face aux Etats-Unis de Joe Biden pour renégocier l’accord sur le nucléaire, estime un rapport du renseignement israélien.
L’Etat hébreu n’a jamais caché son opposition à cet accord de 2015 sur le programme nucléaire iranien (“JCPOA” en anglais) et a soutenu la campagne de “pression maximale” menée contre Téhéran par l’administration de Donald Trump, qui a retiré unilatéralement en 2018 les Etats-Unis du JCPOA et a rétabli des sanctions. Le nouveau président Joe Biden s’est engagé à revenir dans l’accord, à la condition toutefois que l’Iran renoue d’abord avec ses engagements. Un tel retour serait une “mauvaise chose”, a récemment répété Israël par la voix de son chef de l’armée Aviv Kochavi, qui a ajouté travailler à de “nouveaux plans” pour contrer Téhéran.
OLJ/Guillaume LAVALLÉE/AFP / le 10 février 2021 à 00h01

Lire l’article complet sur https://www.lorientlejour.com

Share This
761 5 Feb 10, 2021

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.