Bialik reste le poète national

Les œuvres de Haïm Nahman Bialik (1873-1934), considéré comme le poète national d’Israël, retrouvent une nouvelle jeunesse grâce à l’initiative d’un groupe musical, El Hameshorer. Ce dernier va les interpréter pour son nouvel album au théâtre Betsavta de Tel Aviv, dans le cadre d’un festival organisé ce vendredi dans la ville. Le soliste du groupe, Boaz Albert, visiblement ému du succès que remporte ce projet, a souligné que de nombreux jeunes venaient les écouter et ressentaient soudain « qu’il est possible d’approcher et de comprendre les poèmes de Bialik ». Albert a déploré le fait d’avoir découvert Bialik « trop tard ». « Bien entendu, a-t-il expliqué dans une interview à Galei Tsahal, nous avons étudié ses textes à l’école, mais comme c’était pour les examens, nous ne les avons pas vraiment intégrés ». Pour le chanteur, il faut faire en sorte que les œuvres de Bialik ne soient pas reléguées dans le passé étant donné qu’elles font partie intégrante de la culture israélienne dont elles sont l’un des piliers. « Il ne faut pas seulement les étudier pour le bac alors qu’elles peuvent donner l’occasion de vivre une expérience fabuleuse ». Et bien que les textes de Bialik aient déjà bénéficié de très nombreuses interprétations musicales, le jeune chanteur est convaincu que son groupe saura apporter sa contribution personnelle en les « rafraichissant » quelque peu. Pour Albert, bien que l’écrivain ait disparu il y a plus de 75 ans, les jeunes doivent s’intéresser aujourd’hui encore aux œuvres de Bialik « qui a su aborder des sujets nombreux et variés qui sont toujours d’actualité ». Dans le nouvel album du groupe, figurent donc plusieurs chansons dont les textes ont été écrits par Bialik. Les noms des artistes ne se trouvent qu’à la fin du disque. C’est une façon de dire, d’après le soliste, qu’ils sont « moins importants » et que « l’essentiel, c’est Bialik ». Haïm Nahman Bialik, né en Ukraine, a étudié à la yeshiva de Volozhyn, avant d’être attiré par le mouvement de la Haskala. Il a quitté l’Union soviétique en 1921 et s’est installé en Eretz Israël, appelée alors Palestine, en 1924.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.