Matthew Gold s’entretient avec des journalistes

Le nouvel ambassadeur de Grande Bretagne en Israël, Matthew Gold, est prudent et ne veut pas trop s’engager, pour le moment du moins, dans une définition claire d’Israël en tant qu’Etat juif. C’est ce qui ressort de l’entretien qu’il a accordé mardi, depuis sa résidence de Ramat Gan, à des journalistes venus l’interroger sur la politique de son pays vis-à-vis d’Israël. Il a toutefois admis que, contrairement aux discussions sur les « implantations » qu’il a qualifiée d’illégales, cette question pourrait être débattue dans le cadre des pourparlers entre Israël et les Palestiniens. Gold, qui est Juif, a exercé par le passé les fonctions de diplomate en Iran. Dans son intervention, il a encore précisé que « la sécurité d’Israël satisfaisait aussi les intérêts britanniques » et que « le développement du programme nucléaire iranien constituait une menace des plus réelles au Proche-Orient ». Il a ajouté: « Israël a droit à l’existence et à la sécurité, et nous dénoncerons tout boycott prononcé contre ce pays ». Il a prétendu que la majorité de la population britannique désavouait les actions visant à délégitimer Israël qui sont, selon lui, minoritaires, même dans les universités. Toutefois, les Anglais seraient « préoccupés par l’occupation ». Matthew Gold a ensuite indiqué que la Grande Bretagne souhaitait développer sa coopération stratégique avec Israël, notamment dans les domaines du Hi-Tech et de la Science.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.