Des restes humains, probablement d’une ressortissante éthiopienne, retrouvés dans une valise à Beyrouth

le 10 avril 2021 à 21h09 | Des restes humains, deux mains et deux jambes, ont été retrouvés samedi dans une valise déposée dans une rue de Beyrouth, rapporte l’Agence nationale d’Information (Ani, officielle). Les forces de sécurité se sont déployées sur les lieux et ont bouclé le périmètre. Selon des informations préliminaires, il s’agirait des restes d’une ressortissante éthiopienne.
De nombreuses Éthiopiennes travaillent au Liban, souvent comme employées de maison à l’instar de ressortissantes d’autres nationalités. Ces employées, très touchées par les répercussions de la crise que traverse le pays, comme d’ailleurs le reste de la population, sont régulièrement victimes de maltraitance. S’il s’avère que la dépouille retrouvée ce samedi est bien celle d’une travailleuse éthiopienne, il s’agirait du quatorzième meurtre d’une employée de maison depuis avril 2020, a indiqué le “Mouvement antiracisme”, qui milite notamment pour les droits des travailleurs étrangers au Liban.

Lire l’article complet sur https://www.lorientlejour.com

Share This
164 8 Apr 10, 2021

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.