Les fermes de Chebaa, un litige libano… syrien

Publié le 20 Avril 2021 | Selon l’ex-diplomate américain Frederic Hof, Bachar el-Assad lui aurait affirmé en 2011 que le territoire disputé est en réalité syrien.
 
Frederic Hof n’en finit plus de s’inviter dans l’actualité libanaise. L’ancien médiateur américain entre le Liban et Israël sur la question de la délimitation de la frontière maritime a ravivé un ancien débat en révélant le 7 avril dans un article publié sur le site Newslines que Bachar el-Assad lui avait avoué que les fermes de Chebaa étaient syriennes.
 
« Les cartes montrent clairement que la zone en question est syrienne », a dit le président syrien au diplomate américain, selon les dires de ce dernier, alors qu’il menait en 2011 une médiation souterraine entre la Syrie et Israël. Personne au sein du régime Assad n’a démenti les propos attribués au président, alors qu’officiellement le pouvoir syrien considère que cette zone est libanaise.
 
Ceux-ci ne manquent pourtant pas de portée. Les forces israéliennes ont quitté le territoire libanais en 2000, mais ont conservé leur position au sein des fermes de Chebaa, cette région stratégique située sur un triangle entre le Liban, la Syrie et Israël.
 
Cette présence est le principal argument avancé par le Hezbollah pour poursuivre son mouvement de “résistance” contre Israël. À l’instar du Liban officiel, le parti chiite considère effectivement que les fermes de Chebaa sont libanaises.
 
Le chef druze Walid Joumblatt, opposant au régime syrien, a déclaré à plusieurs reprises que cette zone appartenait à la Syrie, provoquant à chaque fois une polémique, notamment auprès des partisans de l’autoproclamé “axe de la résistance”.

Lire l’article complet sur https://www.lorientlejour.com

Share This
120 0 Apr 20, 2021

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.