Comment les manifestations pro-Palestine de l’été 2014 avaient dérapé

14 Mai 2021 à 15h23 | Pour justifier l’interdiction de la manifestation de samedi à Paris, les autorités rappellent que des manifestations avaient été le “théâtre d’heurts violents” en 2014.
 
“Nous ne devons pas revivre les scènes ignobles de 2014 dans les rues de Paris”. C’est ce qu’a déclaré ce vendredi le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, pour justifier l’interdiction de la manifestation en soutien au peuple palestinien prévue samedi à Paris. L’interdiction a été prise jeudi soir par le préfet de police de Paris, Didier Lallement, à la demande du ministre.
 
Pour motiver son arrêté d’interdiction, le préfet Lallement a pointé “un risque sérieux” de “troubles graves à l’ordre public”, ainsi que d'”exactions contre des synagogues et intérêts israéliens”. Et mis en avant, comme Gérald Darmanin, le précédent de 2014, lorsqu’une manifestation pro-palestinienne à Paris avait dégénéré en violences urbaines. Retour sur ces “heurts violents” d’il y a sept ans.

Lire l’article complet sur https://www.lexpress.fr

Share This
115 7 May 14, 2021

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.