Des navires-centrales turcs privent le Liban de 25% de son électricité

14 Mai 2021 à 17h05 | Des navires-centrales de la Turquie cessent de fournir 25% de l’électricité du Liban, en raison d’un retard de paiement et d’un différend juridique avec les autorités.
 
Coup dur pour le Liban ! Deux navires-centrale stationnés au large du pays ont arrêté leur production, privant le pays en crise d’un quart de son approvisionnement en électricité, a indiqué l’entreprise turque Karpowership. “Nous regrettons profondément la fermeture” des centrales flottantes, situées au large des villes de Zouk Mosbeh et de Jiyeh –respectivement au nord et au sud de Beyrouth–, a précisé Karpowership. “Durant dix-huit mois, nous avons été excessivement flexibles avec l’Etat, continuant de fournir de l’électricité sans paiement ni échéancier de paiement parce que le pays traversait déjà une période difficile”, a-t-elle poursuivi. “Toutefois, aucune entreprise ne peut fonctionner dans un environnement présentant de tels risques”.

Lire l’article complet sur https://www.capital.fr

Share This
133 1 May 15, 2021

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.