Le ministre des Affaires étrangères français a fait part de son inquiétude suite aux violences entre Juifs et Arabes et mis en garde contre un risque d’apartheid

23 Mai 2021 à 20h50 | Le ministère des Affaires étrangères israélien avait critiqué le Conseil de sécurité de l’ONU pour ne pas avoir mentionné les tirs de roquettes du Hamas sur la population israélienne pendant les combats entre Tsahal et le groupe terroriste au pouvoir à Gaza. « L’entière responsabilité de l’escalade incombe au groupe terroriste Hamas, qui a choisi d’ouvrir le feu avec des roquettes sur la capitale d’Israël, Jérusalem, la périphérie de Gaza et d’autres villes israéliennes », indiquait le ministère, qui accusait le Conseil de sécurité « d’ignorer » les plus de 4 000 roquettes tirées vers Israël pendant les 11 jours de l’opération Gardien des murs.
 
« Le mouvement terroriste Hamas a utilisé les habitants de la bande de Gaza comme boucliers humains, profitant cyniquement de leur désespoir, ouvrant le feu à la jonction et empêchant l’entrée de l’aide humanitaire, de la nourriture, des médicaments et l’électricité en provenance d’Israël dans la bande de
 
Gaza », indiquait le ministère. « Nous attendons de la communauté internationale qu’elle condamne le Hamas, le désarme et assure la réhabilitation de la bande de Gaza tout en empêchant l’écoulement d’argent et d’armes servant à la terreur.» « Israël continuera de s’engager sur le sort des personnes capturées et disparues et insistera pour leur retour. »

Lire l’article complet sur https://fr.timesofisrael.com

Share This
375 7 May 24, 2021

1 comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.