Vol intercepté par la Biélorussie : l’Europe ferme son espace aérien au pays pour sanctionner Alexandre Loukachenko

25 Mai 2021 à 08h25 | Air France a annoncé suspendre « jusqu’à nouvel ordre » le survol de l’espace aérien du pays par ses appareils, conformément à une recommandation de l’Union européenne qui vient d’adopter un nouveau train de sanctions contre le régime biélorusse.
 
Le bras de fer se poursuit entre les Européens et le régime du président Alexandre Loukachenko. Les dirigeants de l’Union européenne (UE) ont décidé, lundi 24 mai au soir, de fermer leur espace aérien à la Biélorussie et d’adopter une nouvelle série de sanctions contre le régime, accusé d’avoir dérouté un avion de ligne européen vers Minsk pour arrêter un dissident, dont ils ont exigé la libération immédiate.
 
Le Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies (ONU) tiendra mercredi une réunion informelle d’urgence à huis clos sur ce sujet, ont annoncé des sources diplomatiques à l’Agence France-Presse (AFP). Cette session, qui devrait se tenir à distance, a été demandée par la France, l’Irlande et l’Estonie.
 
Roman Protassevitch, un journaliste d’opposition de 26 ans, et sa compagne, Sofia Sapéga, se trouvaient à bord d’un Boeing de Ryanair reliant Athènes à Vilnius dérouté dimanche vers Minsk après, selon la Biélorussie, une alerte à la bombe, laquelle s’est révélée mensongère. Les autorités biélorusses ont dit à l’équipage du vol Ryanair que leur avion était piégé et lui ont « recommandé » de se poser à Minsk, selon la transcription des échanges entre le pilote et la tour de contrôle publiée mardi.

Lire l’article complet sur https://www.lemonde.fr

Share This
171 5 May 25, 2021

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.