En Israël, l’opposition réussit à rallier une coalition anti-Nétanyahou (mais tout n’est pas fini)

3 Juin 2021 à 12h29 | Le gouvernement de coalition formé doit désormais obtenir la confiance du Parlement lors d’un vote, pour mettre fin à plus d’une décennie de pouvoir de Benyamin Nétanyahou.
 
Le chef de l’opposition israélienne Yaïr Lapid est parvenu mercredi à arracher in extremis un accord pour un gouvernement de coalition, censé tourner dans les prochains jours la page sur plus d’une décennie de pouvoir de Benyamin Nétanyahou. Il va désormais devoir obtenir la confiance de la Knesset, le Parlement israélien.
 
Le centriste Lapid, chef de l’opposition et rival de Nétanyahou, avait jusqu’à minuit moins une mercredi soir pour signifier au président Reuven Rivlin qu’il avait réuni une majorité de 61 députés, sur les 120 au Parlement, et être parvenu à un accord sur un gouvernement de « changement ».
 
Les tractations ayant conduit à l’accord ont duré plusieurs jours. Et à 23 h 25, heure locale, le message est tombé : Yaïr Lapid a informé le président qu’il avait « réussi à former un gouvernement ».

Lire l’article complet sur https://www.nouvelobs.com

Share This
225 4 Jun 3, 2021

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.