Un responsable iranien, membre fondateur du Hezbollah, meurt du Covid

7 Juin 2021 à 16h06 | Mohtashamipour avait perdu sa main droite dans un attentat à la bombe imputée à Israël en 1984
 
Ali Akbar Mohtashamipour, un religieux chiite qui, en tant qu’ambassadeur d’Iran en Syrie, a participé à la fondation du groupe terroriste libanais Hezbollah, est mort lundi du coronavirus à l’âge de 74 ans.
 
Proche de l’ancien guide suprême iranien, l’ayatollah Khomeini, Mohtashamipour a formé dans les années 1970 des alliances avec des groupes musulmans dans tout le Moyen-Orient.
 
Après la révolution islamique de 1982, il a contribué à la création des Gardiens de la révolution en Iran et, en tant qu’ambassadeur en Syrie, a introduit cette force dans la région pour aider à former le Hezbollah.
 
Nommé ministre de l’Intérieur dans un gouvernement tenant d’une ligne dure, il a rejoint la cause des réformateurs en Iran dans les dernières années de sa vie, espérant changer la théocratie de la République islamique de l’intérieur.
 
Il a soutenu les leaders de l’opposition Mir Hossein Mousavi et Mahdi Karroubi lors des manifestations du Mouvement vert qui ont suivi la réélection contestée du président Mahmoud Ahmadinejad en 2009.

Lire l’article complet sur https://www.i24news.tv

Share This
181 8 Jun 8, 2021

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.