Rapport : une installation nucléaire iranienne ciblée connue des services secrets israéliens et américains

24 Juin 2021 à 08h11 | Le New York Times rapporte que l’installation visée par l’attaque figurait sur une liste de cibles possibles qu’Israël a présentée à l’administration de l’ancien président américain Donald Trump au début de 2020.

Un drone a visé une usine associée au programme nucléaire du pays lors d’une attaque à l’ouest de Téhéran, ont rapporté mercredi des médias alignés avec les opposants au régime des ayatollahs.

Selon le rapport, l’installation de Karaj City appartenait à la Iran Centrifuge Technology Company, également connue sous le nom de TESA, qui produit des aubes pour les centres d’enrichissement d’uranium. Alors que les rapports ont indiqué que l’installation a été endommagée lors de l’attaque, aucune information n’a été fournie quant à l’étendue des dommages.

Le New York Times a rapporté qu’un responsable iranien au courant de l’affaire aurait déclaré que le drone avait été lancé depuis l’intérieur du pays, près de l’installation. Le rapport note que l’installation de Karaj City est l’un des sites centraux où l’Iran effectue des opérations vitales pour la fabrication de centrifugeuses.

Le responsable a déclaré que contrairement aux informations iraniennes selon lesquelles l’attaque avait été déjouée, le drone avait en fait frappé l’installation. L’étendue des dégâts, le cas échéant, n’était pas encore connue, a déclaré le responsable.

Lire l’article complet sur https://www.israelhayom.com

Share This
390 9 Jun 24, 2021

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.