ANALYSE – La semaine où tout a basculé pour Sarkozy

Nicolas Sarkozy fait le pari d’incarner le parti de l’ordre. Avec le recours à la force pour dégager dépôts et raffineries et des paroles de grande fermeté envers les casseurs, le chef de l’État pense toucher une large part de l’opinion exaspérée par les débordements du mouvement social. Certes, une majorité de Français continuent de soutenir la contestation contre la réforme des retraites. Mais les mêmes sont furieux de ne pouvoir faire le plein et anxieux pour leurs enfants lycéens.

Lire l’article complet sur Le Point

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.