Liban : la lettre secrète de Blinken et Le Drian au président Michel Aoun

17 2021 à 16h24 | Avant même que le Premier ministre libanais, Saad Hariri, démissionne jeudi et dénonce le président Aoun comme responsable du blocage des institutions, le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian et son homologue américain, Antony Blinken, ont écrit ensemble au chef de l’Etat libanais pour exiger qu’il change d’attitude.
 
La scène se passe mercredi après-midi, à quelques minutes des festivités du 14-Juillet, dans le salon d’hiver de la résidence de l’ambassadeur de France à Washington, Philippe Etienne. Le ministre Jean-Yves Le Drian, arrivé la veille dans la capitale américaine, reçoit son homologue et ami Antony Blinken et sa délégation. Au fil de la conversation, les deux hommes abordent la question du Liban. Le ministre français s’y est rendu en mai pour y rencontrer le premier ministre libanais, le sunnite Saad Hariri, le président chrétien Michel Aoun et le chef du Parlement, le chiite Nabih Berri. A tous les trois, il a tenu un langage de fermeté. La France est exaspérée de voir que rien n’a bougé au Liban depuis l’explosion du port de Beyrouth et que personne ne veut remettre en cause un équilibre des pouvoirs et une répartition des postes au gouvernement en fonction des appartenances confessionnelles, un système clientéliste qui laisse libre cours à toutes les corruptions.

Lire l’article complet sur https://www.lejdd.fr

Share This
253 7 Jul 17, 2021

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.