LIBAN – La scène sunnite en proie aux remous…

De Tripoli à Majdel Anjar en passant par Beyrouth et Saïda, les incidents se multiplient tant la tension est grande sur le terrain. Certes, la situation est toujours sous contrôle et les responsables continuent d’annoncer une trêve verbale, mais, en même temps, des rumeurs alarmantes circulent sur une course aux armements (même légers) et sur d’éventuels préparatifs militaires, sans parler des plans de bataille, comme si le Liban était à la veille d’un grand bouleversement. Si c’est essentiellement vers Tripoli que les regards sont tournés, où les tensions sont les plus perceptibles, la situation n’est guère plus calme dans les ruelles de Beyrouth où les susceptibilités confessionnelles sont vives, mais aussi où, au sein d’un même camp, les divergences commencent à apparaître. Selon une source de l’opposition, c’est surtout la scène sunnite qui ferait l’objet de tiraillements, qui restent encore discrets, tout en étant réels. D’ailleurs, cette scène-là est actuellement la plus intéressante, estiment les observateurs. La scène chiite est contrôlée par le tandem AmalHezbollah, alors que les chrétiens sont ouvertement divisés. Mais sur la scène sunnite, affirme la source de l’opposition, la situation est plus complexe.

Lire l’article complet sur lorientlejour.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.