La Grèce érige une nouvelle clôture à la frontière avec la Turquie

24 Août 2021 à 05h30 | Les nouveaux systèmes grecs de surveillance à la frontière avec la Turquie sont destinés à empêcher un afflux massif réfugiés afghans de traverser le fleuve Evros, tandis qu’Ankara et Téhéran renforcent également leurs mesures de sécurité.
 
Le gouvernement grec a achevé le renforcement de sa frontière terrestre avec la Turquie en prévision d’une éventuelle vague de réfugiés afghans suite à la prise de pouvoir des Talibans. Les autorités grecques veulent éviter une crise des réfugiés comme celles vécues en 2015, lorsque près d’un million de réfugiés – principalement des Syriens – sont entrés dans le pays, et en 2020, lorsque le gouvernement turc a donné carte blanche aux réfugiés sur son territoire pour faire pression sur l’Union européenne afin qu’elle renégocie les termes et le financement de l’accord anti-immigration de 2016.
 
“Nos frontières resteront sûres et inviolables”, a déclaré le ministre de la Protection des citoyens, Mijalis Khrisojoidis, lors d’une visite dans la région vendredi. “La crise en Afghanistan a créé de nouvelles situations dans la sphère géopolitique et, en même temps, de nouvelles opportunités pour les flux migratoires. En tant que pays européen, nous participons aux institutions de l’Union européenne, où un certain nombre de décisions sont prises. Mais, en tant qu’État, nous ne pouvons pas attendre passivement leur éventuel impact. Nous devons y arriver coûte que coûte”.

Lire l’article complet sur https://lepetitjournal.com

Share This
237 4 Aug 24, 2021

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.