Que cache la décision de l’Algérie de rompre ses relations diplomatiques avec le Maroc ?

25 Août 2021 à 15h09 | L’Algérie a annoncé mardi la rupture des relations diplomatiques avec le Maroc voisin, accusant le royaume « d’actions hostiles » à l’égard d’Alger.
 
Rien ne va plus entre l’Algérie et le Maroc. Lundi, Alger a annoncé, par la voix de son ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamamra, mettre fin à toute relation diplomatique avec le royaume chérifien. « L’histoire a montré que le royaume du Maroc n’a jamais cessé de mener des actions hostiles à l’encontre de l’Algérie », a-t-il expliqué.
 
Un vent froid soufflait depuis plusieurs mois entre les deux frères du Maghreb aux relations traditionnellement difficiles depuis des décennies sur fond de conflit sur le Sahara occidental. Les raisons de cette mauvaise humeur algérienne sont multiples. Une série d’épisodes récents ont conduit aujourd’hui à cette rupture.
 
Alger dénonce le soutien de Rabat aux organisations indépendantistes de Kabylie (région berbérophone au nord du pays, à l’est d’Alger). Les autorités algériennes accusent le Maroc de les avoir encouragés à réclamer leur droit à l’autodétermination. Durant une réunion virtuelle des pays non-alignés qui a eu lieu à New York les 13 et 14 juillet, l’ambassadeur du Maroc auprès de l’ONU a soumis aux pays membres une note dans laquelle il a estimé que le peuple kabyle en Algérie mérite « plus que tout autre de jouir pleinement de son droit à l’autodétermination ».

Lire l’article complet sur https://www.nouvelobs.com

Share This
253 4 Aug 26, 2021

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.