Iran: des manifestations contre la pénurie d’eau embarrassent le président Raissi

22 Novembre 2021 à 17h09 | À Ispahan, vendredi, une foule d’Iraniens protestait contre l’assèchement du Zayandè Rud. FATMEH NASR/AFP
 
Des dizaines de milliers de personnes réclament le «retour de l’eau» du fleuve à Ispahan.
 
Élu en juin, le président iranien, Ebrahim Raissi, affronte sa première crise socio-économique. Depuis plusieurs jours, des milliers de personnes manifestent dans plusieurs villes du pays contre une pénurie d’eau due, entre autres, à une sécheresse chronique. «Il est défendu de détourner l’eau de Chahar Mahall», scandaient dimanche plusieurs centaines de personnes dans les rues de Chahr-e Kord, capitale de la province de Chahar Mahall-Bakhtiari, dans le sud-ouest de l’Iran. Pays aride, l’Iran subit une sécheresse chronique depuis plusieurs années. Mais selon la télévision d’État, la foule proteste aussi contre «des projets de transfert d’eau de cette province vers d’autres régions voisines», en particulier la province de Yazd. Elle crie sa colère contre le tarissement de la plupart des sources, puits, aqueducs et rivières, ainsi que contre l’assèchement depuis vingt ans du principal cours d’eau de la région, le Zayandè Rud.
 
Vendredi, des dizaines de milliers d’Iraniens étaient déjà descendus

Lire l’article complet sur https://www.lefigaro.fr

Share This
136 2 Nov 23, 2021

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.