La Chine demande à “ne pas monter en épingle” l’affaire Peng Shuai

23 Novembre 2021 à 12h25 | Dans une rare réaction officielle, un porte-parole du gouvernement chinois, Zhao Lijian a appelé à ne pas faire de l’affaire Peng Shuai une “question politique”.
 
La Chine a appelé mardi 23 novembre à ne pas “politiser” et “monter en épingle” l’affaire Peng Shuai dans une rare réaction officielle aux accusations de rapport sexuel “forcé” formulées par la joueuse de tennis envers un ex-haut responsable du régime.
 
La sportive de 35 ans, championne du double à Roland-Garros en 2014, avait publié début novembre sur le réseau social chinois Weibo un long message sur sa relation avec l’ex-vice Premier ministre Zhang Gaoli, de 40 ans son aîné.
 
Dans ce texte en forme de lettre ouverte, elle s’épanchait longuement sur ses sentiments à l’égard de l’ex-dirigeant, retraité depuis 2018. Elle lui reprochait notamment de l’avoir forcée à une relation sexuelle il y a trois ans.

Lire l’article complet sur https://www.france24.com

Share This
106 1 Nov 24, 2021

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.