«La fin du conflit dépend de la reconnaissance d’Israël»

Le Premier ministre reprend son idée de réciprocité, qu’il avait déjà défendue lors de son précédent mandat. Dans le discours qu’il a prononcé vendredi devant les participants d’un congrès sur l’avenir du peuple juif, il a déclaré que les Palestiniens devaient, avant toute chose, reconnaître qu’Israël était un Etat juif. Et de préciser: « Ce n’est que lorsque nos interlocuteurs admettront la légitimité de l’Etat juif qu’on pourra dire qu’ils sont prêts à mettre fin au conflit qui les oppose à Israël ». Netanyahou a ajouté: « Une paix réelle n’est possible que lorsqu’on dispose des moyens de la protéger. Et il faut donc des règlements sécuritaires appropriés ». Evoquant ensuite la question iranienne, le Premier ministre a déclaré que la communauté internationale devait dire clairement au monde entier qu’elle ne permettrait pas à Téhéran de produire l’arme atomique. Et puis, dans un autre registre, Netanyahou a émis l’espoir de voir une amélioration des relations entre Israël et la Turquie. Au cours de ce congrès, le président de l’Etat Shimon Pérès avait estimé, un peu plus tôt, que « l’Iran constituait la principale menace visant Israël et les Etats-Unis ».

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.