Vol PS752 : un rapport allègue que l’Iran a utilisé les passagers comme boucliers humains

24 Novembre 2021 | Dans leur propre rapport sur la destruction du vol PS752 abattu en Iran en janvier 2020, les familles des victimes allèguent que Téhéran a délibérément laissé son espace aérien ouvert pour utiliser des appareils civils et leurs passagers comme boucliers humains, dans l’éventualité d’une attaque des États-Unis.
 
Le 8 janvier 2020, deux missiles sol-air tirés par le Corps des Gardiens de la révolution islamique ont atteint le Boeing assurant le vol PS752 d’Ukraine International Airlines entre Téhéran et Kiev, peu après son décollage. Les 176 passagers à bord ont péri; il s’agissait en majorité de Canadiens et d’Iraniens, plusieurs ayant la double nationalité.
 
Insatisfaits du peu de réponses obtenues des différents gouvernements impliqués dans l’enquête, y compris celui du Canada, les familles des victimes ont mené pendant 17 mois leur propre investigation. Elles affirment avoir obtenu des enregistrements audio de hauts responsables iraniens et des résultats de tests menés sur des téléphones portables ayant appartenu aux victimes et retrouvés sur les lieux de l’écrasement. Les familles ont aussi consulté des militaires et experts en défense aérienne.

Lire l’article complet sur https://ici.radio-canada.ca

Share This
179 2 Nov 25, 2021

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.