La livre turque plonge et Erdogan rit

25 Novembre 2021 | Le président turc est en guerre économique contre le monde. C’est lui qui le dit. Pour vaincre, il utilise des méthodes peu orthodoxes. Détail.
 
Que se passe-t-il en Turquie ? Il se passe une sorte de séisme économique dont la première victime serait la livre turque : il a suffi que le président Erdogan intervienne à la télévision en début de semaine pour la voir plonger de 15% en une seule journée !
 
Que disait Erdogan dans ce discours ? Que la Turquie était en guerre économique avec le reste du monde qui « complotait contre elle » mais qu’elle sortirait « victorieuse de cette guerre de libération économique avec l’aide d’Allah et de toute la nation ».
 
Au cœur de cette « guerre économique » il y a la banque centrale turque et ses taux d’intérêts. A la mi-octobre, Erdogan obtenait la démission de la plupart des administrateurs de cette institution parce qu’il jugeait ces taux trop élevés.
 
Depuis, il ne fait que baisser les taux d’intérêts avec un calcul très simple : plus les taux d’intérêts sont bas, plus les entreprises turques peuvent emprunter, donc investir et, à terme, alimenter la croissance. Après tout, dit-il, c’est ce qu’il se passe en Europe.
 
Mais il y a deux conséquences à cette baisse autoritaire des taux d’intérêts : d’une part, on l’a vu, il y a la livre qui s’effondre. Sauf que la monnaie turque avait déjà perdu la moitié de sa valeur cette année.
 
C’est donc surtout la 2e conséquence qui est plus sérieuse : l’inflation. C’est année, ce sera 20% pour la Turquie. Or, l’inflation, c’est clairement un impôt sur les plus pauvres.

Lire l’article complet sur https://www.franceinter.fr

Share This
157 4 Nov 25, 2021

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.