Ashkenazi devant la commission Tirkel

La commission Tirkel poursuit ses investigations sur l’arraisonnement de la Flottille pour Gaza et sur les violences du cargo turc Mavi Marmara. Dans le cadre de cette enquête, elle a entendu dimanche matin la déposition du chef d’état-major Gaby Ashkenazi. Ce dernier a tenu à souligner dès le départ que les militaires israéliens qui avaient participé à l’opération avaient été interrogés et avaient pu notamment faire part des dilemmes auxquels ils avaient été confrontés. Il a précisé que l’un d’entre eux, se sentant en danger, avait fait exploser sur lui une grenade pour éloigner ses agresseurs. Un autre souffrirait encore aujourd’hui de problèmes de mémoire, à cause des coups de matraque qu’il a reçus sur la tête. Et d’affirmer: « L’un de nos soldats a été blessé par les tirs d’une arme portée par un des « activistes. Un autre a été touché par la balle d’un pistolet qui n’appartenait pas à Tsahal. Nous l’avons ensuite cherché mais nous ne l’avons pas trouvé ». Et d’indiquer: « Nos soldats ont fait preuve de retenue et se sont comportés de façon appropriée. Ils n’avaient pas en face d’eux des « militants de la paix » mais des personnes qui s’étaient préparées à les accueillir avec des matraques, des couteaux et des gilets pare-balles. Ces dernières n’avaient pas l’intention d’apporter de l’aide humanitaire, mais voulaient une confrontation avec Israël ». Ashkenazi a ajouté: « Nous nous attendions à des scènes de violence. Il était impératif d’investir le bateau, étant donné que ses occupants avaient refusé d’obéir aux injonctions d’Israël qui leur avait demandé de ne pas mettre le cap sur Gaza ». Il a souligné: « Les détails des interrogatoires sont sans précédent et ils renforcent notre sentiment de fierté concernant les soldats ». Le chef d’état-major a présenté pendant une heure et demie son témoignage en public et l’a poursuivi sans la présence de la presse. Le président de la commission, le juge Yaakov Tirkel, a salué la coopération de l’armée et a annoncé qu’il envisageait de convoquer par la suite d’autres officiers supérieurs.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.