En Syrie, la province d’Idlib de nouveau visée par des bombardements russes

4 Janvier 2022 à 10h33 | Les attaques de ce début d’année ravivent les craintes d’une campagne militaire ciblant les infrastructures civiles dans la zone contrôlée par les héritiers de la branche syrienne d’Al-Qaida.
 
Les Syriens sont entrés dans l’année 2022 comme ils avaient quitté la précédente : dans un pays déchiré par la guerre et, pour une partie d’entre eux, sous des bombardements de l’aviation russe, active dans le ciel syrien depuis 2015, date de l’entrée en guerre de la Russie aux côtés des forces du régime de Bachar Al-Assad. Dimanche 2 janvier, deux enfants et une femme ont été tués par des frappes qui ont visé la province d’Idlib, dans le nord-ouest du pays, tandis que dix autres personnes ont été blessées, selon les services médicaux.
 
« Les forces russes et celles du régime de Bachar Al-Assad n’ont cessé de prendre pour cible des civils au cours des cinq derniers jours dans le nord-ouest de la Syrie, alors que le nombre de civils tués en 2021 par ces bombardements est de 225 personnes », dénonce la défense civile. La province syrienne a subi, lundi, une cinquième journée de frappes d’affilée.

Lire l’article complet sur https://www.lemonde.fr

Share This
204 5 Jan 4, 2022

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.