Colère de l’Argentine après la sortie d’un suspect iranien dans l’attentat de l’AMIA

13/1/2022 | Mohsen Rezaei, l’un des cinq Iraniens accusés d’être à l’origine de l’attentat à la bombe de 1994, a assisté à la prestation de serment du président nicaraguayen Daniel Ortega
 
La présence de Mohsen Rezaei à la cérémonie d’investiture du président nicaraguayen a provoqué la colère de l’Argentine. Selon les autorités du pays, ce haut responsable iranien a été impliqué dans l’attentat à la bombe de 1994 mené contre le centre juif de l’Asociación Mutual Israëlita Argentina (AMIA) à Buenos Aires.
 
Le ministère argentin des Affaires étrangères a déclaré mardi que la participation publique de Mohsen Rezaei, vice-président iranien chargé des affaires économiques, à la cérémonie à Managua au Nicaragua lundi représentait « un affront à la justice argentine et aux victimes de l’attaque terroriste » survenue dans la capitale argentine.
 
Rezaei, ancien chef des Gardiens de la Révolution iraniens, est recherché par l’Argentine et est visé par une « notice rouge » d’Interpol en raison de l’attaque. Lui comme le gouvernement iranien nient avoir perpétré cet attentat.

Lire l’article complet sur https://fr.timesofisrael.com

Share This
270 5 Jan 14, 2022

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.