Guivati: deux soldats protestent contre leur condamnation

Deux soldats de la brigade de Guivati ont dû comparaître au début du mois d’octobre devant une cour militaire qui les a accusés et condamnés pour avoir demandé à un enfant palestinien d’ouvrir un sac suspect dans une des maisons où ils effectuaient des perquisitions. Rappelons que cet incident a eu lieu pendant l’opération Plomb Durci lancée dans la bande de Gaza en 2006. Quelques semaines plus tard, ce lundi, ils se sont retrouvés au tribunal se trouvant à Kastina pour entendre la sentence. Ils ont alors protesté contre leur condamnation et se sont plaints d’être traités comme des criminels. L’un des deux a déclaré aux juges pendant l’audience : « On me considère comme un criminel de guerre et je vais devoir le payer très cher ». Son camarade a déclaré pour sa part « qu’ils avaient tous deux l’impression d’être des victimes du rapport Goldstone ». Lors des délibérations, les procureurs militaires ont demandé à la cour d’infliger des peines de prison aux militaires incriminés et de les ramener au rang de simples soldats pour « violation des droits de l’homme et du code éthique de l’armée ». Les deux accusés ont achevé leur service militaire et ils risquent des peines de trois ans de réclusion maximum. Cette condamnation est loin de faire l’unanimité. Le commandant de leur unité, le colonel Moni Katz, est arrivé au tribunal accompagné de centaines de réservistes, pour protester contre ce procès et défendre ses hommes.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.