Israël remporte cinq prix au SIAL à Paris

La plupart des exposants israéliens sont petits et mal connus, mais ils espèrent que l’exposition à la convention alimentaire internationale leur permettra de faire une percée. Le pavillon israélien à la convention alimentaire SIAL est pris en sandwich entre celles du Portugal et de la Grande-Bretagne. Quelques 20 entreprises israéliennes sont venues exposer leurs produits dans le cadre du Sial 2010, le Global Food Marketplace convention à Paris. Cinq entreprises israéliennes ont remporté des prix pour leur innovation au Sial, en battant 1500 autres concurrents : Tempo pour son panaché aromatisé; Sugat pour son sel à basse teneur en sodium; Olia pour sa gamme de produits, ainsi que pour une huile mélangeant ail et kumquat ; chocolat Roy pour ses liqueurs trois saveurs, et un paquet de pralines, et Sanlakol , pour ses sauces tomate en portions individuelles en plastique. Le Sial est un événement pour tous ceux qui sont concernés par l’industrie alimentaire: Le Sial se tient tous les deux ans dans la banlieue de la capitale française avec près de 150.000 personnes présentes. Celles ci veulent vérifier les dernières innovations dans l’industrie alimentaire, construire et renforcer les relations commerciales entre certains des 5.700 exposants et attirer l’attention des quelques 1.500 journalistes couvrant la manifestation. L’exposition israélienne est un peu différente de celle de nombreux autres pays. Par exemple, l’Italie s’identifie à ces denrées locales comme les pâtes et le parmesan, tandis que le Japon met l’accent sur différents sushi. Mais l’exposition israélienne montre un plus large éventail de produits y compris le chocolat, les borekas, les boissons énergétiques, le miel et les céréales. Elle comporte également de nombreux produits plus traditionnellement associés à Israël comme la tehina, la halva, le pain pita, le café à la cardamome, et l’huile d’olive. Il y a un grand nombre de nouveaux produits innovants parmi l’offre israélienne cette année: vinaigrette avec café, pains pita minuscules qui ne se défont pas et barres énergétiques à la tomate, à l’oignon et aux arômes d’olive. Quatre sociétés du secteur arabe ont présenté leurs marchandises, y compris la boulangerie Nina de Haïfa, qui produit les mini-pitot.

Lire l’article complet sur ambisrael.wordpress.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.