Des efforts pour éviter la grève

C’est toujours, plus ou moins, le même scénario: la Histadrout, principal syndicat de travailleurs en Israël, a menacé mardi de lancer la semaine prochaine une grève générale risquant de paralyser le pays. Après ce préavis, les négociations ont repris de plus belle entre les délégués syndicaux et les représentants du Trésor afin d’éviter ce mouvement. Pour que la crise soit réglée, le ministère des Finances devra assouplir ses positions et céder à certaines exigences des travailleurs, qui réclament entre autres une hausse de leurs salaires. Il faut savoir que les protestataires revendiquent une augmentation de 10,5 % de leurs traitements dans le secteur public. Le Trésor, de son côté, n’est prêt à leur accorder qu’une hausse de 1,5 %. On attend à présent les résultats de la rencontre prévue ce vendredi entre Ofer Eini, président de la Histadrout, et le ministre des Finances Youval Steinitz. Lors de la grève précédente, en 2007, la situation était plus ou moins similaire. Un fossé s’était creusé entre les deux parties et la Histadrout avait entamé une grève générale qui avait été observée pendant une seule journée. Après ce mouvement d’humeur, des compromis avaient été trouvés et les contestataires avaient repris le travail.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.