Israël a payé cher pour récupérer l’arme d’Arad

Le quotidien israélien Yediot Aharonot révèle jeudi matin que l’Etat d’Israël a réussi, il y a dix ans, de récupérer l’arme personnelle du navigateur Ron Arad. Malheureusement, comme on peut s’en douter, il a dû payer le prix fort pour que le Hezbollah accepte de la lui restituer et a accepter de libérer 52 « détenus » palestiniens et libanais. D’après cette information, en 2000, la famille Arad a été convoquée d’urgence dans les bureaux du chef du Mossad de l’époque, Ephraïm Lévy. Ce dernier lui a alors annoncée que l’arme de Ron avait été retrouvée et rendue aux autorités israéliennes grâce à la médiation des services de renseignements allemands, à l’issue de pourparlers qui aurait duré près de huit ans. Le quotidien précise encore que la transaction a été mise en marche après l’enlèvement des trois soldats de Tsahal dans la région du Har Dov, dont les corps ont été restitués à leurs familles après de longues tractations. A l’époque, le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, avait accepté de remettre aux Israéliens l’arme et les effets personnels de Ron Arad en échange de 12 prisonniers libanais et 40 terroristes palestiniens.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.