Herzog peut-il sauver le parti travailliste ?

Le ministre des Affaires sociales Itshak Herzog n’a pas froid aux yeux. Conscient de la situation catastrophique dans laquelle se trouve à l’heure actuelle le parti travailliste, il prétend être prêt à relever le défi si seulement on lui confie la présidence de la formation. Après avoir présenté sa candidature, il a déclaré que « le parti était cher à beaucoup de gens » mais qu’un grand nombre d’entre eux avaient perdu déjà espoir de le voir se relever. Herzog, qui compte se mesurer à Ehoud Barak, actuel leader du parti, s’est déclaré convaincu de pouvoir changer les choses. Mais il n’aurait pas l’intention de quitter le gouvernement, malgré les critiques du public, tant qu’il n’y verrait pas plus clair sur l’avancée des pourparlers entre Israël et les Palestiniens. D’après les derniers sondages, Herzog serait le favori parmi les candidats à la présidence du parti travailliste. Il a indiqué qu’il avait eu de longues conversations avec Barak avant d’annoncer qu’il briguait le poste. Il a prétendu qu’il fallait procéder à des changements profonds au sein du parti si on voulait l’empêcher de sombrer. Et d’affirmer: « Ce parti a sa place et il a quelque chose à dire. Nous sommes les seuls à parler des problèmes sociaux en pleine connaissance de cause. Même Kadima, qui nous a pris de nombreuses voix, n’est pas capable d’en faire autant ».

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.