Dubaï mène l’enquête

Des progrès auraient été marqués dans l’affaire des colis piégés destinés, selon certaines sources, à deux synagogues de la ville de Chicago, aux Etats-Unis, et qui ont conduit le président américain à exprimer de vives inquiétudes pour la sécurité de ses concitoyens Juifs, à deux jours des élections. La société d’aviation civile Katar, des Emirats arabes unis, a annoncé dimanche, en début de soirée, que le paquet qui aurait contenu les colis bourrés d’explosifs aurait été transporté par deux courriers, avant d’être découvert à Dubaï. Selon cette source, le départ de ce parcours serait à Sanaa, pour passer par Doha, et pour atterrir littéralement à Dubaï. Selon ces investigations, qui retracent le cheminement d’un paquet posté à Sanaa pour Chicago, un troisième vol aurait dû faire parvenir ces colis à deux synagogues distinctes de cette métropole américaine. A la Maison Blanche, c’est l’effervescence. Celle-ci a annoncé que la menace pesait toujours et que d’autres colis piégés pourraient bien encore circuler en ce moment. Le conseiller de Barack Obama affecté à la lutte contre le terrorisme a affirmé que les autorités américaines devaient faire preuve de vigilance, car il se pourrait fort, selon lui, que d’autres paquets de ce genre soient encore en circulation. Le remue-ménage n’a pas laissé l’Europe occidentale en dehors de l’affaire. La ministre britannique de l’Intérieur, Theresa May, a adopté une position alarmante: «Je peux certifier que ce bagage était bien « vivant » et qu’il aurait pu exploser.» Et ce n’est pas tout. Elle a insisté sur le danger: «L’objectif visé aurait bien pu être en réalité un avion, et si le bagage avait explosé, alors l’avion aurait pu même s’écraser!», a-t-elle affirmé en présence de la presse. En France, les vols en provenance du Yémen ont été suspendus jusqu’à nouvel ordre. Le président yéménite, Abdallah Salah, a promis que son pays allait collaborer entièrement à l’enquête. Selon des responsables des services secrets yéménites, il y aurait une vingtaine de colis piégés, dont certains auraient déjà quitté leur territoire, d’autres pas encore…

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.