Précédent juridique

Le Président adjoint du Tribunal chargé des infractions au code de la route à Jérusalem a condamné un automobiliste pour utilisation de téléphone portable au volant. Il l’a condamné à une amende de 2000 shekels (1 euro = 4,95 shekels) et à une suspension du permis de conduire pour trois mois. L’amende infligée est double par rapport à celle prévue par la loi pour une telle infraction et la suspension du permis de conduire n’est pas prévue pour un tel méfait. Le juge a expliqué la sévérité d’une telle peine du fait que le condamné a 110 condamnations précédentes à son passif pour effraction au code de la route, dont dix pour utilisation prohibée du téléphone portable au volant.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.