«Pourquoi avoir attendu dix ans ?»

Le document du 21 octobre qui met Tsahal et l’Etat d’Israël hors de cause, et qui fait suite à une campagne de désinformation qui dure depuis dix ans, n’a été révélé dans la presse israélienne que le 31 octobre. En effet, Philippe Karsenty, qui lutte depuis huit ans contre cette campagne calomnieuse, accusant Israël du meurtre d’un enfant arabe au carrefour de Netzarim, a obtenu gain de cause. L’urgence de cette dernière démarche, consistant à la publication de ce document, a été justifiée par un regain de l’intérêt suscité par cette affaire, en raison de la publication médiatisée d’un livre, Un enfant est mort , dont l’auteur n’est autre que le correspondant par qui le scandale arriva. Ce dernier a réfuté récemment sur les plateaux de télévision les objections rappelant les verdicts des différents procès, en faveur de Karsenty, accusé par lui et par son employeur, de diffamation. Enderlin a effectivement soutenu qu’aucun démenti officiel n’avait jamais été émis par les autorités israéliennes, prouvant donc selon lui qu’il ne mentait pas. Yuli Edelstein, le ministre de l’Information, a reconnu qu’il eût mieux fallu que ce courrier délivré en français et en hébreu fût publié bien plus tôt, peu après le début de l’affaire. «Dans le monde entier, cette affaire d’al-Dura alimente la propagande antisémite, a-t-il déclaré. Aujourd’hui encore, sa « mort » est marquée comme un jour de deuil national auprès de l’AP et de plusieurs autres pays.» Il a évoqué l’obligation qui incombait à Israël d’effectuer une enquête approfondie au plus vite, et que cette lenteur a contrasté avec l’empressement du côté adverse prompt à monter cette affaire en épingle. Il a ajouté: «Aujourd’hui, il est clair qu’il a été injuste de faire endosser la responsabilité de cette affaire à Tsahal et à l’Etat d’Israël. Les éléments d’enquête démentent radicalement les accusations qui ont été soutenues à l’encontre d’Israël. Ces accusations n’ont pas alors été vérifiées par les médias internationaux. » Edelstein reconnaît que les efforts qui ont été fait pour rejeter ces accusations «sont le fait de quelques personnes de bonne volonté, en Israël et dans le monde, à l’image de Philippe Karsenty, qui a été jusqu’à être traîné devant les tribunaux mais qui a eu raison de ses contradicteurs. En revanche, aujourd’hui, nous avons un courrier officiel du bureau du Premier ministre, et il représentera un tremplin en faveur de l’avancement de la position israélienne aussi bien en Israël qu’à travers le monde.» Il a cependant considéré qu’un tel démenti à l’époque des faits aurait été interprété comme une tentative de refuser d’assumer ses responsabilité, bien qu’il critique dans un même élan la rapidité avec laquelle le porte-parole de Tsahal avait fait part des excuses de l’armée. «A présent, il convient également de réexaminer le film produit par le caméraman de France 2. Il faut faire éclater au grand jour s’il s’agissait d’un vrai ou d’un faux, fabriqué de toutes pièces. Dans ce contexte, il faut savoir que même les tribunaux français, quand ils ont exigé que leur soit présenté le film dans son intégralité, n’ont pas obtenu ce qu’ils demandaient. » Le ministre reste pourtant sceptique, bien qu’il reconnaisse l’importance de cette victoire: «Il faut certes se servir de cette annonce officielle émanant du bureau du Premier ministre, mais il ne faut pas perdre de vue que ce document n’aura aucun effet sur ceux pour qui nous pouvons être accusés a priori de tout crime possible.» En outre, il réfute l’analyse selon laquelle le mutisme voulu des autorités à la suite de ce scandale a été une maladresse. Il soutient en effet qu’une telle prise de position aurait pu au contraire provoquer des attaques encore plus virulentes contre l’Etat d’Israël.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

2 comments

  1. Akerman Michel Netanya

    Quoi que fasse Israël nos ennemis et pseudos amis nous condamnent. Il était donc stupide de la part des autorités israéliennes et, en particulier de celles chargées de la communication, de faire profil bas afin de ne pas “provoquer des attaques encore plus virulentes contre Israël”. Il n’est pas trop tard car Sarkozy a remis la Légion d’Honneur au désinformateur Enderlin l’an dernier et que ce falsificateur a craché sa haine une nouvelle fois dans un livre qu’aucun journaliste français n’a eu le courage de dénoncer. Les pires calomnies ont été possibles puisque, en se taisant ou s’excusant, Tsahal ne pouvait être que coupable. Les accusations contre l’opération Plomb durci (après 8 années de bombardements incessants de la part des terroristes du Hamas), les accusations des médias suite à l’interception de la flottille des “humanistes” pour Gaza, les bassesses de l’ONU vis à vis du Hezbollah, Iran, Syrie, Fatah ou Turquie sont la suite logique des non réactions d’Israël qui réalise aujourd’hui son erreur.
    Cela ne suffira pas à rétablir la vérité car même avec des preuves devant les yeux certains continuent de diffamer, mentir, haïr. L’antisémitisme n’est pas mort, il renait.
    Il n’est pas trop tard pour agir, il est important de soutenir Philippe Karsenty, il est URGENT de répondre systématiquement aux mensonges de nos ennemis.
    Chaque média convaincu de se comporter comme des journalistes à la Goebbels ne doivent plus avoir le droit de “travailler” chez nous. Des ONG financées par les Etats-Unis, la Suisse ou l’UE alimentent cette nouvelle propagande et, malheureusement, il arrive que des Juifs soient contaminés. Ne nous décourageons pas, la Vérité doit être défendue, même 10 ans après !

  2. nizard

    Chez nous les juifs, c’est atavique, nous avons l’habitude de baisser la tête et d’attendre que l’orage passe… Car enfin, comment expliquer qu’Enderlin ait pu mettre en scène, avec l’aide de ses chaouches palestiniens, l’arnaque Al Dura ,tout en conservant ses appuis en France ET en Israël ????? Nous voulons les noms de tous ces kapos qui l’ont aidé et qui continuent à le soutenir . Ces ordures n’ont plus leur place chez nous !!! Enderlin, avec le mal qu’il nous a fait ne doit plus pouvoir se prélasser dans les palaces de tel Aviv avec sa Kriegel pendant que ses esclaves travaillent à la propagande antijuive … Le drame est que nous n’avons pas de chef, nous aurions dû avoir jabotinsky, nous avons eu Ben Gourion et maintenant, qui pour remplacer Netanyahu ??
    Aide toi, D..t’aidera. Si nous ne sommes même pas capables de nous défendre, nos ennemis nous avaleront .

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.