La grève est annulée

Le ministre des Finances, dont certains mettaient en doute les compétences, peut se vanter d’avoir remporté une grande victoire en évitant une grève générale qui aurait coûté très cher au pays. De son côté, la Histadrout est satisfaite des résultats obtenus après de longues discussions. Alors que tout le monde se préparait à ce grand mouvement de protestation qui aurait touché de très nombreux secteurs vitaux, le Trésor a annoncé, deux heures avant le début de la grève, que les délégués de la Histadrout et du ministère des Finances avaient trouvé une solution de compromis et qu’un accord avait enfin été conclu. Après des négociations intensives qui ont duré près de 12 heures, c’est finalement mardi matin, à l’aube, que les deux parties ont réussi à résoudre les problèmes qui les opposaient et à régler surtout la question des salaires, qui était le point essentiel des discussions. Selon les arrangements qui ont été acceptés des deux côtés, les employés de la fonction publique obtiendront une augmentation de 6,25 % sur une période de trois ans et demi. En outre, ils recevront une prime unique de 2 000 shekels qui sera versée avec leur paiement de novembre. Et puis, les mères de famille qui travaillent toucheront une allocation de 300 shekels par mois lors de la naissance de leur premier enfant, jusqu’à ce qu’il atteigne l’âge de 5 ans et 200 shekels pour un second enfant. Les suppléments de salaire seront attribués en trois étapes, avec une augmentation progressive de 2,25 %, en janvier 2011, 2012 et 2013. Ofer Eini, président de la Histadrout, semble lui aussi très satisfait des résultats obtenus par la grande centrale syndicale qu’il dirige. Interviewé mardi matin sur les ondes de Galei Tsahal, il a notamment déclaré: « Nous avons travaillé dur et grâce à une bonne volonté évidente des deux côtés, nous avons réussi à conclure un accord équitable et à éviter la grève ». Le ministre Steinitz a indiqué pour sa part que « l’accord conclu était bénéfique pour l’économie israélienne », en précisant qu’il était applicable d’un point de vue budgétaire, et qu’il permettait de dédommager les travailleurs.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.