Eini s’attaque à Barak

Le Président du syndicat de la Histadrout a ôté ses gants et s’en est violemment pris au leader travailliste Ehoud Barak, qui voit son soutien au sein du parti fondre comme neige au soleil. L’opposition au ministre de la Défense prend des proportions inquiétantes pour lui. Lors d’une interview accordée à la 2e chaîne de TV, « Arutz 2 », Ofer Eini, qui sort à peine de négociations harassantes avec le Trésor, a carrément traité Barak de « stupide » pour avoir employé à son domicile une jeune femme philippine au statut illégal. « Quand on est ministre d’un gouvernement et que l’on est censé servir d’exemple, on ne fait pas ce genre d’idioties », a-t-il aussi déclaré. Le patron de la Histadrout estime par ailleurs « que les jours d’Ehoud Barak à la tête du parti travailliste sont comptés, car il fait toutes les erreurs qui se présentent à lui ». Eini affirme « que le parti travailliste a besoin d’un vrai chef afin de redevenir une formation influente comme elle l’a été autrefois ». Mais il ne voit pas aujourd’hui qui a la trempe d’un leader, même s’il y a selon ses termes « des gars sympas dans la direction du parti ». Les candidats officiels au remplacement de Barak ““ qui ne s’est pas encore avoué vaincu ““ sont Itsh’ak Herzog et Avishaï Braverman. Certains militants aimeraient y voir Binyamin Ben Eliézer, qui a déjà occupé ce poste par le passé, d’autres imaginent qu’Ofer Eini ou Gaby Ashkenazy prépareraient leur entrée en politique, même si ce dernier n’a encore jamais révélé ses préférences et devrait de toute façon attendre un certain délai légal une fois qu’il aura quitté l’uniforme de Tsahal.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.